Imprimer
Catégorie : Uncategorised
Affichages : 1826

Logo WikiLeaks

Les non-révélations terrifiantes du site wikileaks ont fait trembler la diplomatie internationale. Pourtant, il n'y a rien qui mette en péril les relations internationales. Les tensions qui existent déjà sont juste confirmées, les petits croche-pieds caricaturés dans les journaux nationaux sont appuyés par les ambassadeurs, mais d'armes de destructions massives diplomatiques il n'y a point !

Julian Assange est recherché par interpol pour... viol !? C'est pas très drôle pour la victime si c'est avéré, mais on ne nous fera pas croire que le monde va s'effondrer pour ce crime. Quand a sa source, Bradley Manning, présenté comme l'anti-héros par le journal Suisse Le Matin risque une condamnation pour haute trahison. Il a, c'est évident, pas la tête d'un sauveur du monde dont nous a abreuver le cinéma hollywoodien pendant les années de guerre froide - il faut être naïf pour croire que les héros, en fait les espions, ont une "gueule d'amour", avenant, intelligent, ... Pire l'âge de l'informateur, 23 ans, un type qui avait accès à des câbles diplomatiques classés désormais comme hyper-sensibles, et que l'on présente aujourd'hui comme un jeune garçon instable, mal dans sa peau et évidement inexpérimenté. C'est rassurant de savoir que les chefs d'états, leurs généraux, et autres officiers de la défense nationale laisse à "n'importe qui" le sort de leur pays.

Comme à chaque fois, on fera porter l'irresponsabilité de nos dirigeants, qui se réunissent désormais presqu'une fois par semaine, G7, G8, OTAN, Sommet de l'ONU, Conférence sur le climat, G20, ...à quelques indéliquats geeks, qui ferait mieux de mettre leur compétence au service de l'intérêt très particulier des états, et donc des lobbies qui les corrompent. Le plus inquiétant n'est donc pas les fausses révélations de l'ennemi publique n°1 mondial (peut-être 2 après Ben Laden), mais l'incapacité de ce monde à comprendre les changements qu'opèrent nos capacités techniques de communication. Les vieux réflexes de surprotection se sont immédiatement activé, à commencer par un verrouillage plus sécuriser des donnés classés - Tout continue comme si les investigateurs, fouineurs, geeks et surtout les vrais espions ne seraient pas capable tôt ou tard de faire sauter  ces verrous ?

Le monde change, et lorsque les démocraties se démocratisent, les dictatures s'ouvrent mécaniquement un peu plus - pas l'inverse. Il est donc temps et grand temps que ceux qui se présentent comme nos représentants et prétendent agir au nom de la liberté "universelle" selon le modèle de la démocratie occidentale servent vraiment l'intérêt général et œuvre pour la paix qui est notre intérêt à toutes et à tous. Certes nous ne vivons pas dans le monde des Bisounounours, mais ce n'est pas en faisant porter la responsabilité du déséquilibre international à quelques lampistes pour se décharger de leurs propres irresponsabilités, ou incapacités à mener à bien une diplomatie porteuse d'espoir que nos chef(aillon)s d'états mettront en œuvre de véritables solutions pour que la société planétaire aille un peu mieux.

À moins finalement que leur véritable motivation soit de maintenir leur pouvoir, et que, en accusant quelques intriguants de tous les maux ils divisent mieux le monde pour continuer à y régner en maître au mépris des libertés qu'ils prétendent pourtant défendre dans les média's traditionels !